ESPACE 19 Paris 19 ème.

Subventions et financements reçus.

Publicités

Espace 19
Non exhaustif il y en manque, cela ne veut pas être un travail bénévole complet et bien ordonné, et comme toujours des liens, des associations entre acteurs subventionnés, etc. bien sûr quelques aperçus depuis fin 2015, en gros en 2 ans.
J’avoue avoir supprimé pour tous les cadeaux un certain nombre de passages, des remarques, des commentaires, des événements, en lien, clin d’yeux.
Quand je dis non exhaustif, il y a des oublis, des manques, il faut noter que les structures associatives ou non dénommées « centre sociaux » n’en sont pas, ne pas entendre des services sociaux, comme on les connait généralement.
Pour ces centres sociaux bien évidemment, ils sont financés de façon importante par l’état, la CAF, etc. là on parle du petit plus, de la cerise sur le gros gâteau le plus souvent, on suit ? Sinon, ça viendra !
Mais pas d’inquiétude, le plus souvent les associations subventionnées à Paris, elles sont bénévoles, sinon on ne comprendrait pas.

A noter pour les néophytes :
C. = convention
CPO = convention pluri annuelle, en gros qui sera également versé plusieurs années par la CPO ;
Avenant = bon là les avenants, c’est un genre de comment dire ? On décide de verser 10 000 puis on fait un avenant 6 mois après et on rajoute 20 000 puis un 3 ème… Ca passe mieux que 50 ou 100 000 d’un coup, enfin je dis cela j’ai rien dit, même pratique ou règle que l’on constate dans les attributions de marchés publics parfoi : pour obtenir le marché publi on donne une offre pla moins disante, on obtient le marché, et à l’execution le budget qui prévoyait 8 ou 10 Millions (un exemple ?, une autre fois), voit son cout passer à 12 puis à 15 puis à 16 et à la fin 20 Millions…
pPour les références, je ne vais pas les lister, c’est trop de travail mais par exemple :
DEVE = direction des espaces verts…
DASCO : direction des affaires scolaires
DJS : direction de la jeunesse et des sports.
DAC = direction de la culture, celle-là elle distribue un max, parfois à coup de millions.
Etc. on peut demander en réponse en répondant au tweet si une qestion, si c’est dans mes compétences,je le ferai volontiers.

Alors voilà pour Espace 19 Paris 19 ème.

2015 DASES 198, 8 000 ;
ou 2015 DDCT 67 pour une fête, 3 000 ;
ou 2015 DDCT 68 fonc. Et c., 1 500 ;
Encore, 2015 DDCT 126, 3 000 ;
2015 DDCT 59, 15 900 et C. ;
2015 SG 3, 4 000 ;
2015 DDCT 49, 53 000 et C. ;
2015 DDCT 110 (F. du Maire), 3 000 ;(
2015 DDEES 7G, 20 000 ;
2015), 2015 DFPE 438 et C., 30 000 ;
2015 DASES 321 etC., 9 000 ;
3 000 via la 2015 DDCT 67 ;
2015 DASES 233-G et C., 20 000 ;
2015 DDCT 76, 44 000 (adultes relais) ;
2015 DFPE 3 – DDCT, 115 000 ;
2015 DFPE 203, 253 600 et avenant ;
2015 DFPE 217 et C., 246 000 ;
2015 DDCT 35, 45 000 (adultes relais) ;
2016 DFPE 238, 1750 ;
2016 DDCT 113 (F. Maire), 7 500 ;
2016 DDCT 151, 1 500 ;
encore avant choix 2016 DDCT 17, 4 000 ;
2016 DFPE 133, 270 000 ;
2016 DASES 123 et C., 20 000 ;
2016 DASES 324, 9 000 ;
2016 DASCO 63G, 3 000 ;
2016 DFPE 242, 30 000 et convention ;
DFPE 5G, 113 000 ;
2016 DDCT 95, 35 000 ;
2017 DEVE 126 ;
2017 DFPE 1 124 000 ;
DAE 33G, etc.),
2016 DAE 51G pour fonctionnement et C. 25 000 ;
2017 DDCT 34 6500 ;
2017 DASES 227, 20 000 ;
2017 DAE 13 ;
2017 DAE 32, 25 000 ;
DDCT 60, 10 000 ;
DDCT 61, 2 000 ,
et 2017 DDCT 61 et C., 6 000 ;
DD61, 4 000 ;
DFPE 66, 10 000 ;
avenant à convention 2016 2017 DASES 297, 550 000 ;
17 DDCT 67, 4 500 ;
2017 DFPE 153, 270 000 ;
2017 DFPE 179, 30 000 ;
2017 DJS 227 ;
01/2017 DFPE 13 et avenant, 197 000
; etc.
2017 DDCT 147, 23 700 ;
même mois 2017 DASCO 52G, 1 750 ;
même mois, 2017 DASES 88 G et C., 14 000 ;
même mois encore, 2017 DFPE 181, 1 750 ;
2017 DFPE 182, 7 000 ;
2017 DDCT 147, 23 700 ;
2017 DDCT 34, 6 500, CAF, 6 826, I3F, 2 000 ;
2017 88G et C., 14 000 (pour 2017 et 2018) ;
2018 DFPE 2, 196 800 et C.
et 2018 DFPE 2G, 100 000 de plus le même mois avec un avenant ;
2018 DDCT 20, 4 000 ;
2018 DDCT 68, 10 000 ;
encore avec la 2018 DDCT 68, 5 000 ;
2018 DDCT 69, 10 000 ;

Obligation d’utiliser une partie des fonds européens : quest-ce quune strategie integree

introduction_- quest-ce quune strategie integrée ?
OBJECTIF

INTRODUCTION : QU’EST-CE QU’UNE STRATEGIE INTEGREE ?

Favoriser la mise en oeuvre de démarches de développement urbain intégrées en apportant des
éléments de méthode et des exemples de terrain.

CONTEXTE

Alors que c’était facultatif en 2007-2013, au cours de la période 2014-2020, l’Union européenne
impose aux Etats membres de consacrer une part des fonds européens au développement urbain
intégré.
Continuer à lire … « Obligation d’utiliser une partie des fonds européens : quest-ce quune strategie integree »

• [Dossier thématique] La dimension européenne des contrats de ville Date de mise en ligne : 03 avril 2017

La coordination de tous les moyens
d’intervention en faveur des quartiers
prioritaires doit permettre d’accroître l’impact
des politiques publiques et d’engager des
changements à moyen et long terme au sein
des quartiers qui connaissent aujourd’hui le
plus de difficultés. Pour y parvenir sont
mobilisables en particulier les moyens du droit
commun, mais aussi les crédits politique de la
ville ainsi que des fonds structurels européens.
Et ceci d’autant que les agendas national et
européen sont pour une fois identiques et
couvrent la période de programmation 2014-
2020.

La mise en oeuvre de stratégies urbaines
intégrées – contrats de ville ou stratégies
financées par des fonds européens –
dépassant le cadre de ces quartiers traduit la
volonté d’intervenir sur l’urbain de façon
transversale en prenant en considération :
Liste de 4 éléments
• les échelles d’intervention pertinentes :
quartier, ville, agglomération,
• la diversité des acteurs : coopération
horizontale et verticale,
• les différents champs sectoriels
d’intervention et sources de financement
correspondant : rénovation urbaine,
actions sociales, emplois…,
• et l’implication des acteurs locaux :
participation des habitants.
Fin de la liste
Cette approche promue à la fois par la politique de
la ville depuis ses débuts et par l’Union
européenne (développement urbain intégré et
durable) s’est trouvée renforcée par la dernière
réforme de la politique de la ville et la loi de
programmation « pour la ville et la cohésion
urbaine »1.

1
Loi n°2014-173 du 21 février 2014 de
programmation pour la ville et la cohésion urbaine

Rédigé dans le cadre des travaux du Réseau Europe
urbain, réseau d’animation du volet urbain de la

politique européenne de cohésion, ce dossier thématique s’interroge sur la plus-value de la dimension européenne des contrats de ville :
Liste de 3 éléments
• Quelle est la plus-value de l’engagement européen pour les contrats de ville 2015-2020 ?
• Les fonds européens constituent-ils un effet levier ou un effet d’aubaine pour les collectivités et les acteurs de la politique de la ville ?
• Au-delà de l’aspect financier, quel apport en termes de gouvernance, d’ingénierie, d’ouverture thématique et de périmètre d’intervention apportent les
fonds européens ?
Fin de la liste
Pour répondre à ces questions, le dossier a vocation à :
Liste de 2 éléments
• Analyser un échantillon de contrats de ville, identifiés selon différents critères présentés dans la partie méthodologie du présent document, pour questionner
les apports de l’approche européenne aux contrats de ville, en lien avec les objectifs nationaux.
• Identifier, non pas des conclusions, mais des questionnements sur cet apport, afin d’alimenter et guider le suivi de la mise en oeuvre de la dimension
européenne des contrats de ville tout au long de la programmation 2014-2020. Ce travail n’a pas de vocation scientifique mais dresse des pistes de réflexion
à approfondir, au sein des travaux du Réseau notamment. Une étude conduite en 2017 viendra approfondir les premières pistes esquissées par ce dossier.

La dimension européenne des contrats de ville

http://www.europe-en-france.gouv.fr/Centre-de-ressources/Etude…ntrats-de-ville
Le Réseau Europe urbain publie un premier dossier thématique consacré à la dimension européenne des contrats de ville. À partir d’un corpus de neuf contrats, ce dossier s’interroge sur la plus-value de l’engagement européen en matière de politique de la ville et, plus particulièrement, sur l’apport des fonds européens aux contrats de ville 2015-2020 au-delà du seul aspect financier.
Continuer à lire … « • [Dossier thématique] La dimension européenne des contrats de ville Date de mise en ligne : 03 avril 2017 »

La politique de la ville an niveau européen : La stratégie 2020

La politique de la ville dans le cadre européen et la stratégie mise en oeuvre.
Continuer à lire … « La politique de la ville an niveau européen : La stratégie 2020 »

Les contrats de plan Etat-Région 30 Milliards sur la période

Résumé :

En relançant pour les années 2015-2020 la contractualisation des investissements publics à travers les contrats de plan, le Gouvernement a souhaité acter, pour six ans, les priorités sur lesquelles s’accordent l’Etat, les Régions et les collectivités infrarégionales. Six volets essentiels pour investir dans l’avenir ont été définis : mobilité multimodale ; enseignement supérieur, recherche et innovation ; transition écologique et énergétique ; numérique ; innovation, filières d’avenir et usine du futur ; territoires auxquels s’ajoute une priorité transversale : l’emploi.

A travers les contrats de plan, ce sont plus de 30 milliards d’euros qui seront injectés dans l’économie régionale d’ici 2020 en faveur du développement des territoires et de l’emploi local.
Continuer à lire … « Les contrats de plan Etat-Région 30 Milliards sur la période »