L’INVISIBILITÉ SOCIALE : UNE RESPONSABILITÉ COLLECTIVE RAPPORT 2016

Tableau récapitulatif des interprétations de l’invisibilité

CONCEPT
D’INVISIBILITÉ MODALITÉ PROCESSUS, MÉCANISME
SOCIALE Non-reconnaissance affective Liens faibles et peu réciproques avec ses proches.
Non-reconnaissance des compétences Non-reconnaissance des compétences ou d’une
contribution positive (personnalité, savoir-faire)
au fonctionnement du groupe (par rapport
aux objectifs du groupe) ou de la valeur sociale.
MÉDIATIQUE Nature de la visibilité médiatique Le caractère monologique des discours médiatiques ne rend visibles que les publics qui en sont l’objet.
Défaut d’expression
et de représentation L’absence d’expression et de représentation
rend invisible dans la démocratie médiatisée,
centrée sur le spectaculaire.
COGNITIVE Catégories cognitives (et instruments de connaissance) Les catégories cognitives (et instrumentsde connaissance) conditionnent la visibilité sociale
et, partant, l’invisibilité sociale.
Idéal régulateur L’« invisible social » constitue un idéal régulateur
des sciences sociales.
CHOISIE SUBIE/STRATÉGIQUE/de Stratégie volontaire de l’individu Stratégie volontaire pour échapper à une visibilité sociale excessive devenue insupportable (sans-abri).
Stratégie volontaire pour échapper aux formes
« contrôle » associées à l’accompagnement social.
« Non-regard » subi Le non-regard volontaire ou involontaire dans une
interaction de face-à-face – la « transparence »
d’un individu dans une interaction sociale.
PHÉNOMÉNOLOGIQUE Déni de reconnaissance La non-reconnaissance d’un individu comme porteur
d’une certaine valeur sociale.
Selon Axel Honneth, la reconnaissance sociale
implique trois formes de reconnaissance :
affective, juridique et culturelle.
POLITIQUE Absence de participation politique L’absence de participation politique,
liée à l’atomisation des pauvres.
Absence d’organisation collective L’absence d’organisation collective des groupes
en situation de pauvreté ou de précarité.
Ignorance des gouvernants L’ignorance des gouvernants des conditions
de déroulement de la vie quotidienne d’une partie
des personnes en situation de précarité ou de pauvreté.
GÉOGRAPHIQUE Hyperconcentration de la pauvreté L’hyperconcentration de la pauvreté, lorsque s’y ajoute
une forme d’isolement social et/ou d’enclavement urbain,
rend invisible.
Dispersion géographique
de la pauvreté La dispersion géographique de la pauvreté, notamment
dans le périurbain et le rural.
Éloignement géographique
des institutions L’éloignement géographique des institutions publiques
et d’accompagnement social.
Mobilité permanente La mobilité permanente des travailleurs mobiles,
comme les saisonniers.
Séparatisme culturel Une forme de séparatisme culturel entre l’esprit
métropolitain (en accord avec les valeurs et processus
de la mondialisation) et les habitants
de la France périphérique
(non reconnus par les élites des métropoles).

CHAPITRE 2
Les processus
d’invisibilisation

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s